top of page
  • La team Maria

Comment stimuler la soif d'apprendre de vos collaborateurs ?



Ce jeudi 27 avril, le Learning était à l'honneur chez Maria ! 🥳

Une rencontre sans tabou et riche en partage d'expériences avec :

  • Laetitia Vitaud, DG de Cadre Noir Ltd, experte du futur of Work

  • Annabelle Bignon, Co-fondatrice de Maria Schools

Nous avons décrypté les meilleures pratiques pour créer un environnement propice à l'apprentissage, encourager la curiosité et développer l'attractivité de vos programmes !


Tout un programme, c’est parti !


Le replay est disponible ici :



Découvrez notre nouveau programme “Love Learning”

Il s'adresse aux professionnels du learning qui souhaitent maîtriser les évolutions et les enjeux actuels du métier.   Comment concevoir des expériences d’apprentissage engageantes ? Gagner en créativité et maitriser les innovations pédagogiques ? développer le marketing de vos formations ? 

On vous dit tout ici 

📚 Penser l'apprentissage en entreprise autrement, c'est possible !


Jusqu'à aujourd'hui, l'apprentissage a été pensé et perçu de manière très linéaire : D'abord on se forme à l’école, puis on travaille pendant toute sa carrière sur un modèle qui est celui pour lequel on s'est formé à l’école, puis mérite de se la couler douce à la retraite.


Avec cette pensée, les formations de la vie active ne sont alors vues que comme des mises à jour techniques. On apprend pas, on se forme. C’est pratico-pratique.


Ce modèle colle avec l’économie industrielle, qui représente le travail comme des tâches très précises à exécuter et à optimiser. C'est un héritage direct du fordisme et du taylorisme.


Pourtant, ce modèle de pensée est désormais mis à mal par de nombreux changement :

  • L’espérance de vie ne cesse de s'allonger, un enfant né en 2023 à une très forte probabilité de devenir centenaire,

  • La pyramide des âges est tirée vers le haut avec le vieillissement de la population,

  • La révolution numérique et l'accélération des innovations nécessite une mise à jour rapide constante de ses compétences,

  • La crise du COVID-19 a mis en évidence les limites du "Business as usual", l'incertitude du monde et le besoin de s'adapter rapidement.


Dans ces conditions, les entreprises et les collaborateurs DOIVENT faire évoluer leur manière de penser l'apprentissage, pour rester compétitifs, être agiles et développer de nouveaux concepts, des nouvelles technologies, de nouvelles compétences.


À l’heure de l’innovation et du numérique, l’information est partout, le vrai pouvoir est d’apprendre.


Et il faut savoir assumer qu’on ne sait pas pour pouvoir accepter d’apprendre ! Mais c’est loin d’être facile…


🕶 Réveillons notre regard de novice !


Pourquoi c’est compliqué d’apprendre ?


Stress chronique, phénomène de grande démission, recherche constante de l’hyper-performance… autant de phénomènes qui diminuent nos capacités d'apprentissage dans la vie active.


De plus, la société dans laquelle nous évoluons est imprégnée d'un flux d'informations constant et de sollicitations incessantes. Il faut composer avec une culture où l'attention est devenue une ressource très rare et précieuse.


L'obstacle principal n'est donc plus le manque de savoirs, mais plutôt l'incapacité à s'en emparer et à les assimiler.


Comment arrive-t-on à réveiller son côté “débutant” ?


Nous avons souvent tendance à croire que notre rôle consiste à tout savoir, alors qu'en réalité, il est tout aussi important de poser des questions et de faire preuve de curiosité pour pouvoir avancer de manière itérative.


Cela implique un changement de culture, où l'on apprend à assumer notre rôle de débutant pour pouvoir progresser et apprendre de manière continue. Mais comment réveiller cette part de nous-même ?


Il est crucial de créer un espace sacré, un moment où l'on peut se consacrer entièrement à une tâche sans être interrompu par les sollicitations extérieures.

C'est pourquoi, au-delà de la transmission de savoirs, l'objectif des organisateurs de formations devrait être de créer un environnement propice à l'attention et à la réceptivité. Créer un espace dans lequel l'échange peut se produire et le relationnel peut se construire.

L'enjeu est de se réapproprier notre attention pour pouvoir pleinement bénéficier des savoirs et des expériences qui s'offrent à nous. Et pour être pleinement attentif et pour apprendre, il est important de mobiliser notre corps, notre cœur et notre esprit.

🥛 Réveiller sa soif d’apprendre

Il arrive souvent que l'on rencontre des personnes qui sous-estiment l'importance de la formation, la considérant comme un formatage, une formalité ennuyeuse et rébarbative.


Pourtant, apprendre est une source de joie, de plaisir et de désir. Quand on est figé dans une manière de faire il est difficile de faire autrement. Néanmoins, il faut innover, être plus productif pour sortir de cette rigidité.


Pour illustrer cela, je vous invite à lire l'article de Laetitia Vitaud qui s'inspire de l'histoire de Tom Vanderbilt, journaliste au New York Times. Celui-ci s'est mis dans l'état du débutant dans des disciplines qu'il n'avait jamais pratiquées auparavant.

Il a découvert que pour apprendre, il faut être dans un état de vigilance, dans un bain de non-familiarité, de nouveauté, d'étrange.


Si l'on veut que chaque jour, chaque semaine de notre vie compte, il faut la remplir de choses nouvelles, même si cela peut paraître inconfortable au départ.


👉Les rituels à mettre en place pour favoriser l’apprentissage


Voici une liste de petits rituels pour trouver du temps de disponibilité et développer son attention dans un contexte professionnel :

  • Appliquer la méthode “post mortem” : utilisée par l'entreprise Pixar, cette méthode permet de prendre le temps de réfléchir collectivement sur un projet pour comprendre ce qui a fonctionné et ce qui peut être amélioré. Il est important de mettre en place des rituels pour favoriser cette pratique.

  • Mettre en place une culture « Blame less » : en favorisant une culture d'apprentissage collectif et en évitant de blâmer les individus pour leurs erreurs, on peut encourager les employés à partager leurs expériences et à apprendre les uns des autres.

  • Mettre en place des processus de communication efficaces : en reformulant les informations et en explorant le récit de l'autre, on peut favoriser une communication plus claire et une meilleure compréhension entre les membres d'une équipe.

  • Favoriser une équipe multiculturelle : en réunissant des personnes de cultures différentes et en favorisant l'échange d'idées et de perspectives, on peut créer un environnement propice à l'apprentissage et à l'innovation.

  • Passer de la volonté de convaincre à la volonté de comprendre : en se concentrant sur la compréhension de l'autre plutôt que sur la défense de ses propres idées, on peut favoriser un dialogue constructif et une résolution de problèmes plus efficace.


Au niveau personnel :

  • Participer à un club de lecture : en réservant une heure chaque jour pour la lecture et en rejoignant un club de lecture, on peut créer un espace sacré et un rituel qui permettent de se déconnecter du travail et de se concentrer sur des sujets qui nous passionnent.

  • Profiter des trajets pour écouter des podcasts ou des livres audio : pour transformer un temps d'attente en temps d'apprentissage.


On espère que ce webinar vous aura fait réfléchir, et donné des bonnes pratiques pour changer vos habitudes et celles de votre entreprise.

Comments


bottom of page